Sécurité 101

Cela vaut la peine d'apprendre quelques faits de base sur le feu et le monoxyde de carbone ! Notre section Sécurité 101 vous permet de savoir comment protéger votre famille contre diverses menaces dangereuses

 
DSC_0040
L’interaction directe d’un service des incendies avec les enfants représente un volet très important de l’éducation du public en matière de prévention des incendies. Vous pouvez renforcer cette interaction en discutant régulièrement de sécurité incendie avec votre famille.

Faits concernant les incendies
FireFacts_res

Conseils pour empêcher un début d’incendie et sur la manière de réagir lorsqu’il y en a un

  • Principales causes d’incendie

    Il y a en moyenne 20 000 incendies de maisons au Canada chaque année, provoquant la mort de 300 personnes et entraînant plus de 500 millions de dollars de dommages matériels. Quelles sont les trois principales causes d’incendie?

    La négligence et les accidents

    • Manque d’attention lorsqu’on fait de la cuisine; objets placés au mauvais endroit à proximité de la cuisinière.
    • Manque de précaution dans l’utilisation de bougies.
    • Accidents reliés au gaz, au propane et aux solvants.
    • Jugement altéré ou manque d’attention résultant d’une intoxication ou de l’usage de médicaments.

    Matériel électrique

    • Courts-circuits
    • Systèmes et fusibles surchargés
    • Connexions desserrées
    • Cordons effilochés; mauvaise utilisation des rallonges.

    Matériel de fumeur ou d’allumage de feu

    • Cigarettes (en particulier, le fait de s’endormir en fumant ou de ne pas éteindre correctement une cigarette).
    • Enfants jouant avec des allumettes ou des briquets.
  • Mythes sur le feu

    Savez-vous RÉELLEMENT ce qu’est un feu? Soyez averti des faits, mythes et réalités concernant le feu afin de protéger vos êtres chers.

    Mythe: ça ne m’arrivera pas
    Réalité: il y a un risque pour tout le monde! Les statistiques prouvent qu’une personne sur quatre se trouve confrontée à un grave incendie dans sa vie, causant des dommages matériels, des blessures ou même la mort. Les personnes âgées et les enfants de moins de cinq ans courent le plus grand risque de mourir dans un incendie.

    Mythe: les animaux domestiques sentent le danger et réussissent habituellement à s’échapper en cas d’incendie
    Réalité: les animaux domestiques sont en fait très vulnérables lors d’un incendie. La fumée peut endommager les poumons d’un chien ou d’un chat en quelques minutes et les étincelles peuvent causer des brûlures douloureuses et difficilement détectables sous la fourrure.

    Mythe: un feu se répand lentement et il faut attendre longtemps avant que l’on ne puisse plus le contrôler
    Réalité: une petite flamme peut se transformer en incendie majeur en moins de 30 secondes et il ne faut que trois à cinq minutes pour qu’une maison entière soit remplie de fumée noire et dense et devienne la proie des flammes.

    Mythe: les petites bougies décoratives ne représentent pas un vrai danger d’incendie
    Réalité:les feux dus à des bougies ont pratiquement triplé depuis une décennie. Même une petite bougie peut provoquer un incendie majeur. NE JAMAIS laisser une bougie sans surveillance.

    Mythe: dans un incendie, ce sont les flammes qui représentent la plus grande menace
    Réalité: contrairement aux incendies que vous avez pu voir à la télévision ou dans les films, un incendie réel produit de grandes quantités de fumée noire épaisse qui obscurcit la vision, cause des nausées et peut provoquer une perte de conscience et la mort. La fumée est pleine de sous-produits toxiques, incluant le monoxyde de carbone. Ces gaz poisons sont à l’origine de la plupart des morts et blessures dans un incendie, et non les flammes par elles-mêmes.

    Mythe: la plupart des incendies se produisent dans des bâtiments industriels et dans des endroits contenant du bois
    Reality : au Canada, sept incendies sur dix se déclarent à la maison. Plus de feux débutent dans la cuisine que dans toute autre pièce.

    Mythe: il n’y a pas de danger à quitter brièvement la cuisine lorsque les aliments cuisent
    Réalité: la plupart des feux de cuisine se déclarent parce que les gens sont distraits et ne surveillent pas la cuisson. Il faut en effet quelques secondes à un faitout ou un récipient pour projeter de la graisse ou surchauffer, provoquant un feu qui peut se répandre rapidement. Les feux de cuisson représentent la première cause des incendies de maisons et des blessures qui en résultent.

    Mythe: La plupart des enfants savent pas jouer avec des allumettes
    Réalité: Les enfants sont naturellement curieux, et cela peut être dangereux. Des centaines d’enfants meurent ou sont gravement blessés dans des incendies chaque année en Amérique du Nord. Les enfants sont beaucoup plus susceptibles d’être blessés dans un incendie que les adultes.

    Mythe: les enfants s’éloignent instinctivement d’un feu en courant et s’échappent d’une maison en flammes
    Réalité: lorsqu’un enfant voit de la fumée ou un feu, il essaie souvent de se cacher plutôt que de s’enfuir. Un enfant peut devenir rapidement impuissant en présence de fumée. Les parents doivent enseigner à leurs enfants la sécurité incendie et leur montrer les plans d’évacuation et faire des pratiques régulières avec eux. Par ailleurs, testez l’avertisseur de fumée en présence de vos enfants de sorte qu’ils puissent en reconnaître le son, car les études montrent que cela les aide à s’éveiller en cas d’urgence réelle.

Les Faits Sur Le CO

coglow1

On qualifie le monoxyde de carbone (CO) de « tueur silencieux » car vous ne pouvez ni le voir, ni le goûter, ni le sentir.

  • Sources de CO

    Le seul moyen de détecter la présence de monoxyde de carbone mortel dans votre maison consiste à utiliser un avertisseur de CO approuvé.

    Le monoxyde de carbone est un sous-produit de la mauvaise combustion de combustibles, comme le gaz naturel, le mazout et le propane. Tout appareil à combustion produit du CO. Citons entre autres les appareils de chauffage et les réchauffeurs, les poêles et les chauffe-eau à gaz, les foyers à bois et à gaz, ainsi que les véhicules. Le gaz mortel peut refouler dans votre maison par suite d’une évacuation des gaz de combustion bloquée ou défectueuse ou encore d’un mauvais fonctionnement ou d’un manque d’entretien d’une installation. Une maison comprenant ces dispositifs, un garage ou abri-garage attenant, doit être munie d’un avertisseur de CO fonctionnel à proximité des chambres à coucher.

  • Symptômes d’un empoisonnement par le COLes avertisseurs de CO surveillent la concentration de monoxyde de carbone dans l’air en parties par million (ppm). Ils ont été conçus pour détecter une faible concentration sur une longue période, ainsi qu’une concentration élevée sur une courte période. Selon les exigences CSA, les avertisseurs de CO déclenchent une alarme sur détection d’une concentration de 70 ppm. Les symptômes d’une exposition au monoxyde de carbone ressemblent à ceux de la grippe, mais sans fièvre : étourdissements, nausées et fatigue. Par conséquent, n’ignorez pas des symptômes semblables à ceux de la grippe et qui disparaissent lorsque vous sortez de la maison – cela pourrait correspondre à la présence de CO à faible concentration dans votre maison. Consultez votre médecin pour vous en assurer.
  • La règle de la D. R. A. F. M. (Date de remplacement de l’avertisseur de fumée et monoxyde de carbone)

    Les avertisseurs de fumée et monoxyde de carbone ne durent pas indéfiniment!

    Les canadiens sont nombreux à croire que leurs avertisseurs de fumée durent pour toujours. CE N’EST PAS LE CAS. Apprenez la règle de la D. R. A. F. M. – Connaissez la Date de remplacement de l’avertisseur de fumée et monoxyde de carbone!

    La National Fire Protection Association (NFPA) avertit les consommateurs que les avertisseurs de fumée ont besoin d’être remplacés tous les 10 ans, qu’ils soient à pile ou branchés.

    Même si un avertisseur retentit lorsque vous appuyez sur le bouton Test ou remplacez les piles, un appareil périmé pourrait ne pas déclencher d’alarme assez tôt pour assurer le degré de protection dont vous avez besoin. Les capteurs s’affaiblissent et s’obstruent avec le temps. Le remplacement d’un vieil avertisseur est un incontournable!

Sécurité des enfants

GrowingFamily_res

Enseignez la sécurité incendie aux enfants, mais sans leur faire peur. Aidez-les à comprendre non seulement comment ils peuvent empêcher un incendie, mais aussi quoi faire s’il y en a un.

  • Le feu, ce n’est pas pour les enfants
    • Placez les allume-feu hors de portée des enfants et dites-leur de NE JAMAIS jouer avec des allumettes, des briquets ou des matières inflammables.
    • Si vous fumez, n’ayez qu’un seul briquet ou qu’une seule boîte d’allumettes et gardez-les sur vous en permanence.
  • S’arrêter, se laisser tomber et rouler!

    Enseignez aux enfants quoi faire si leurs vêtements prennent feu. Dites-leur de faire comme s’il y avait une urgence et exécutez les étapes suivantes :

    • S’arrêter – Demandez-leur de s’arrêter et de NE JAMAIS courir s’ils ont un feu sur eux.
    • Se laisser tomber – Demandez-leur de se laisser tomber sur le plancher aussi vite que possible.
    • Rouler – Demandez-leur de se recouvrir le visage avec les mains, puis de rouler sans arrêt jusqu’à ce que les flammes soient éteintes.
  • La fumée peut être aussi dangereuse que le feu
    • Dites aux enfants que la fumée peut être très nuisible et que, en cas d’incendie, la fumée pourrait les endormir et les empêcher de s’enfuir.
    • Étant donné que la fumée monte, l’air situé près du plancher est plus propre et plus frais. Dites aux enfants de faire semblant que la pièce est pleine de fumée, puis de se mettre à quatre pattes et de ramper le plus bas possible sous la fumée jusqu’à la sortie la plus proche.
  • Sachez comment appeler à l’aide
    • Apprenez aux enfants à composer le 911 en cas d’urgence incendie. Demandez aux enfants plus grands de mémoriser le numéro de téléphone du service des incendies local.
    • Assurez-vous que les enfants connaissent bien leur adresse de sorte qu’ils puissent diriger les services des incendies là où ils habitent.
  • Plus les enfants sont grands, plus ils doivent en savoir
    • Les jeunes enfants doivent comprendre les bases d’une évacuation en cas d’incendie, mais ne leur faites pas peur ou ne leur donnez pas trop d’informations inutiles.